Communiqué de presse du 19 mars 2017

Communiqué
Ingersheim, le 19 mars 2017

L’équipe municipale d’Ingersheim abandonne son soutien à l’école associative bilingue implantée depuis 1991 sur sa commune

Réunis en Assemblée Générale le vendredi 17 mars 2017, les parents d’élèves de l’école ABCM Zweisprachigkeit Jean Petit ont montré leurs inquiétudes sur la pérennité de leur école. En cause : le désengagement de la commune dans le soutien historique qu’elle avait accordé à l’école et son accueil périscolaire, depuis ses débuts en 1991.
Le budget prévisionnel pour l’année scolaire prochaine 2017/2018 a été présenté vendredi avec un résultat négatif de -37 500 €. A l’équilibre les exercices précédents, ce budget prévisionnel subit deux conséquences des décisions de la municipalité :
• La première est une demande de loyer dans le cadre d’un bail commercial d’un montant de 27000 € annuel hors charges alors que seules les charges étaient jusque-là assumées par l’association locale des parents d’élèves – la D’Kinderstub – qui gère les locaux municipaux occupés par l’école et son accueil périscolaire.
• La seconde est une diminution probable de 75 % de la subvention de fonctionnement annuelle attribuée par la mairie à l’association D’Kinderstub, celle-ci passant dans les projections de 35 000 € à 8750 €.
Pour atténuer cette baisse prévisionnelle de ressources de l’ordre de 53 000 € - soit plus d’un sixième de son budget de 284 000€, le Conseil d’Administration a dû rogner sur d’autres charges. Par leur vote du budget à l’unanimité moins deux abstentions, les parents réunis lors de l’Assemblée Générale ont montré leur cohésion et leur soutien aux dirigeants de l’association pour affronter cette situation subie et ont exprimé clairement leur incrédulité voire leur colère à l’égard de la municipalité.
L’école ABCM Zweisprachigkeit Jean Petit d’Ingersheim s’est développée depuis ses débuts grâce à la qualité de ses enseignements, l’implication de ses équipes pédagogiques et des parents d’élèves, mais aussi grâce au soutien accordé par la mairie d’Ingersheim pendant 23 ans. Depuis les dernières élections municipales en 2014, l’école subit des décisions de l’équipe municipale qui lui sont ouvertement défavorables :
• Refus, en décembre 2015, d’accorder un bail à l’école étendant son périmètre actuel aux anciens ateliers municipaux, alors qu’un projet d’aménagement était travaillé depuis plusieurs années,
• Proposition en 2016 d’un bail commercial assorti d’un loyer de 27 000 € et de charges d’entretien pour majorité assumées par le preneur,
• Suppression de la subvention de fonctionnement en totalité en 2016,
• Refus de fournir des pièces administratives en 2017, demandées par la DDCSPP,
• Annonce d’une baisse de subvention en 2017, accordée uniquement pour les enfants résidant à Ingersheim et conditionnée par la signature du bail.
L’école ABCM Zweisprachigkeit Jean Petit est l’une des premières écoles bilingues associatives créées en Alsace. Elle fait partie des 11 écoles chapeautées par l’association ABCM Zweisprachigkeit. Ses 8 classes (3 maternelles et 5 élémentaires) regroupent près de 170 enfants issus d’environ 120 familles. Un quart des enfants résident à Ingersheim, les autres dans les communes voisines pour leur grande majorité.
Considérée par les élus comme une école privée – par opposition aux écoles publiques – l’école ABCM Jean Petit n’en demeure pas moins fondamentalement associative. Son fonctionnement en témoigne : sa réussite et sa renommée en termes d’éducation bilingue français / allemand standard et alsacien sont l’œuvre de ses équipes pédagogiques et de leur implication dans la mise en place de projets innovants, comme celui d’immersion totale dans la langue allemande dès la maternelle et jusqu’au CP qui démarrera à titre expérimental à la rentrée 2017. L’implication des familles dans la vie associative est aussi un facteur de réussite et ce sont 3700 heures de contribution bénévole qui ont été enregistrées pendant l’année scolaire 2015/2016, soit l’équivalent deux emplois à temps plein au moins. Ce bénévolat s’ajoute aux 22 emplois générés par l’école et l’accueil périscolaire.
Les parents ont su faire évoluer ces dernières années le fonctionnement de leur association à travers une meilleure organisation du travail du bénévolat, une réforme de ses statuts et un modèle économique à la fois viable et permettant à chaque famille, quelles que soient ses ressources, de faire bénéficier à ses enfants d’un enseignement bilingue de qualité. A ce titre, l’association ne reposait jusqu’à aujourd’hui qu’à hauteur de 20% sur des subventions publiques alors que la plupart des associations fonctionnent avec plus de 80% d’aides publiques. Bien que réduite, cette part de subvention reste vitale pour l’association D’Kinderstub, au risque de lui retirer ses capacités à mener des projets et à évoluer.
Rappelons que chaque année, le nombre de familles qui souhaitent inscrire leurs enfants à l’école dépasse la capacité d’accueil.
Alors qu’elle déclare soutenir le bilinguisme français/allemand, pourquoi la mairie d’Ingersheim ne maintient-elle pas son soutien à la seule école bilingue de la commune : l’école ABCM Zweisprachigkeit Jean Petit ?

Contact :
Stéphanie Bernard, Présidente de l’association D’Kinderstub
Tél. : 06.71.95.38.92
stephanie.bernard@abcmzwei.org